Pape Oumar Sakho, Nouveau Président du conseil constitutionnel

Pape Oumar Sakho, le tout nouveau Président du Conseil constitutionnel et le Pr Ndiaw Diouf, qui intègrent ladite institution, ont été officiellement installés dans leur fonction ce vendredi. Ils ont tous prêté serment. «Notre première mission sera de renforcer la confiance de notre peuple en notre institution», a indiqué Pape Oumar Sakho. L’ancien Président de la Cour suprême a expliqué que le conseil constitutionnel statue sur les réclamations et recours dans le cadre des élections présidentielles et législatives, sur la constitutionnalité du règlement intérieur de l’assemblée nationale, proclame les résultats définitifs des scrutins, entre autres. «Ses décisions ne sont susceptibles d’aucune voie de recours. Ce qui lui confère une double responsabilité. Cette lourde responsabilité doit aller de paire avec l’éthique. Ce qui suppose, de notre part, la défense de l’intérêt général, la dignité, la rigueur l’impartialité, l’intégrité, le respect des règles de l’art et une éthique de la responsabilité. Cette éthique de la responsabilité sera au cœur de notre action», souligne le magistrat à ses collègues sages. Il assure cependant, que les membres du conseil constitutionnel «serviront de manière résolue et avec loyauté, ils rendront leur décision dans le respect du règlement et du contrat social qui constitue le socle de la commune volonté de vivre ensemble de tous les Sénégalais».

Le Pr Ndiaw Diouf a souligné qu’ils sont investis d’une «lourde responsabilité». «J’espère que je serai à la hauteur, parce que ça va me changer de mes habitudes. J’étais jusque là théoricien du droit, je vais essayer de mettre en œuvre les règles dans le règlement des différents qui seront portés devant le conseil constitutionnel».

(Visites 1 fois, 1 visites aujourd'hui)

Leave A Reply

Copyright Group SUDCOM Email: redaction@sudfmsenradio.com